Mettre de votre côté les examinateurs

Oui, il est possible de mettre de votre côté les examinateurs le jour de l’examen, et donc de gagner des points très précieux !

Pour ça, il suffit de respecter certaines règles et de les mettre en application. Dans cet article, je vais vous donner six conseils utiles selon ma propre expérience en tant qu’ancienne apprentie pâtissière.

 

Pour recevoir une simulation de l’examen de pâtisserie, et obtenir un plan d’action, cliquez ici.

 

1) Soyez investi dans la formation 

Ici, je parle en connaissance de cause. J’ai réussi à gagner des points malgré moi. Je vous explique. Naturellement, je suis quelqu’un qui a le goût du travail bien fait. Je fais de mon mieux, je ne fais pas de vague, et surtout j’essaie de bien travailler.

Cette attitude a été remarqué par mon professeur de pâtisserie au CFA. Il a tout de suite remarqué que j’étais différente des autres. Il m’a alors rapidement un peu plus pris sous son aile. Il m’a donné des conseils en plus, il me proposait de venir m’entraîner plus que les autres. Il se disait que j’avais du potentiel et que je méritais d’être aidé et surtout de réussir.

Le jour de l’examen, mon professeur de pâtisserie était présent. Logique puisque notre CFA était centre d’examen. Je me souviens pendant l’épreuve l’avoir entendu parler de moi aux examinateurs. Il disait que j’étais « une bonne petite ». Que j’étais sérieuse, que je travaillais bien, et que je méritais d’obtenir mon CAP.

Votre attitude peut vous permettre d’acquérir une bonne image de vous même. Vous pouvez devenir la personne à qui il faut donner sa chance. Que l’on parle bien de vous par rapport à votre travail est une très bonne chose.

Sans le vouloir, un professionnel (mon professeur) m’a aidé, malgré moi. Tout ça parce que je me suis montrée investi dans ma formation. J’en ai récolté les bons conseils supplémentaires, que je n’attendais pas.

Par conséquent, cela m’a aidé à réussir.

Montrez que vous en voulez. Montrez, via votre attitude, que vous avez soif d’apprendre. De cette manière le reste suivra. Vous ne pourrez vous apporter que du positif. Votre réussite.

Alors, travaillez bien.

 

2) Montrez que vous êtes organisé 

Etre organisé au CAP Pâtisserie

Dans la vie, on a tendance à suivre les personnes qui sont sûre d’elles. C’est à ce type de personne que l’on accorde plus facilement notre confiance.

Faites pareil le jour de l’examen. Montrez que vous êtes sûr de vous en étant organisé, en ayant un plan d’action. Si vous êtes organisé, vos gestes seront fluides. Et ça, ça se remarque. Procédez étape, par étape. Soyez concentré, et calme. Restez fixé sur la ligne directive que vous vous êtes fixé et avancez assurément.

Vous devez savoir ce que vous avez à faire. Par quelles pâtisseries vous devez commencer, et comment vous devez finir.

 

3) Respectez les règles d’hygiène 

L’hygiène est primordiale. Si vous êtes quelqu’un de sale, vous serez rapidement catalogué comme le mauvais élève. Vous serez « faible » par rapport aux autres candidats. Ces mots sont peut-être durs, mais la pâtisserie ne pardonne pas. Vous devez être propre. Cela témoignera de votre manière de travailler. Ne négligez en aucun cas ce point.

La bonne hygiène commence dès que l’on vous regarde : votre tenue. Est-elle propre ? Pas froissée ? Est-elle complète (toque, veste, pantalon, tablier, chaussures de sécurité, torchon propre). Attention à la propreté de vos chaussures au dessus comme en dessous. Vérifiez l’état de vos semelles.

Ensuite, l’hygiène se remarque dans votre façon de travailler. Votre plan de travail doit être rangé et nettoyé après chaque fin d’étape.

Attention, lorsque vous réalisez vos pesées, évitez d’en mettre partout à côté. Travaillez proprement.

Faire régulièrement votre plonge. Ne la laissez pas s’entasser dans l’évier. Si c’est le cas cela peut vous mettre en difficulté si vous réalisez qu’il vous manque un ustensile parce qu’il sera encore sale dans la plonge au lieu d’être prêt à l’emploi.

 

4) Evitez de gaspiller un maximum

Les examinateurs n’aiment pas le gaspillage. Ils sont en général chef d’entreprise ou chef d’une brigade par exemple. Pour eux, non seulement gaspiller c’est jeter de la nourriture , mais c’est également jeter de l’argent. La matière première, on l’a paie. Il faut respecter le produit.

Pensez donc à corner le mieux possible vos culs de poule à l’aide d’une maryse ou d’une corne. De plus si vous ne récupérez pas toute la matière dans le récipient, cela fausse vos recettes. Vous perdez des grammages.

S’il vous reste des chutes encore utilisables, par exemple de la pâte feuilletée, réutilisez les morceaux, et ajoutez-les à l’intérieur de vos triangles pour réaliser vos croissants. Ou superposez vos chutes l’une sur l’autre, et non en boule (vous détruirez tout le feuilletage que vous vous êtes embêté à faire, et ce sera bon pour la poubelle).

S’il en reste malgré tout, filmez et mettez au frais. A partir du moment où cela peut être réutilisé et que vous ne jetez pas, ça ne comptera pas comme du gaspillage.

5) Soyez appliqué et minutieux 

Etre organisé au CAP Pâtisserie

 

La pâtisserie est un travail de minutie. Vous devez par conséquent être quelqu’un d’appliqué.

Montrez que vous avez le sens du détail. Par exemple, si vous avez une tarte aux pommes à réaliser, coupez les pommes en fines tranches.

Lorsque vous écrirez au cornet, faites en sorte que l’écriture soit fine, bien centrée.

Votre décor doit être harmonieux, mettez du volume, des couleurs contrastées, etc.

Vous devez maîtriser vos techniques de fabrications. Pocher parfaitement un biscuit cuillère par exemple, ou réussir une bavaroise, une meringue italienne, ou une crème mousseline, etc.

Ayez le sens du travail bien fait. Cela doit être beau et techniquement bien réalisé.

 

6) Faites jouer votre expérience dans la préparation des recettes

Dans les fiches techniques de votre sujet d’examen de préparations de pâtisseries, il y a quelques fois un surplus d’ingrédients dans la recette. D’ailleurs si vous faites bien attention vous verrez apparaître au dessus de la recette : « Recette à titre indicatif ».

Par exemple souvent , il reste de la crème pâtissière. C’est normal. Ou de la compote de pomme pour vos chaussons aux pommes. Cela sert, pour les examinateurs, de voir si vous êtes assez autonome dans votre travail pour savoir équilibrer de vous même une recette. De savoir si vous êtes capable de vous dire que ce n’est pas parce qu’il y a un certain grammage d’indiqué que vous devez TOUT mettre dans votre recette, bêtement.

S’il en reste, ce n’est pas grave, transvasez dans un récipient propre, filmez et mettez au frais.

 

Pour recevoir une simulation de l’examen de pâtisserie, et obtenir un plan d’action, cliquez ici.