Comment se déroule le CAP Pâtissier ?

Dans cet article, nous allons voir, dans sa globalité, comment se déroule le CAP Pâtissier.

Le CAP Pâtisserie se passe en alternance. Une partie de la formation se déroule en entreprise et l’autre en CFA. Les semaines en CFA sont minimes par rapport à celles de l’entreprise et la vie y est bien différente.

Certains préfèreront l’un, certains l’autre. Cela dépend de beaucoup de choses.

J’ecris cet article pour les personnes qui se demandent comment se déroule le CAP Pâtisserie, et pour celles qui hésitent à entrer en formation classique, en 1 an, ou en alternance.

Je vous le décris en vous racontant mon expérience.

 

L’entreprise

Trouver un patron. C’est la première étape que l’on doit franchir avant de pouvoir être inscrit en CFA.

 

Assurez vous de trouver la bonne entreprise, car ce sera principalement le lieu ou vous passerez une bonne partie de la formation. Parfois de une à quatre semaines d’affilé en entreprise contre seulement 1 semaine maximum pour le CFA entre les semaines d’entreprise. Les semaines de CFA sont au total de 12 pour une année. 11 pour la deuxième année. Cela varie évidemment, pour chaque Centre de Formation.

 

Au CFA, les élèves reçoivent un calendrier de comment vont se dérouler les semaines de CFA et d'entreprise pendant une année. Cela change pour la deuxième année.

 

Une fois que vous avez trouvé votre entreprise, vous aurez bien évidemment acheté la tenue professionnelle du pâtissier. N’arrivez pas sur les lieux sans tenue ni chaussures de sécurité.

 

Bien que le CFA vous fournissent une tenue, vous ne la recevrez qu’après deux mois ou bien plus après avoir commencé la formation en CFA.

Une mallette contenant votre matériel de pâtisserie vous ait également fourni. Vous devrez toujours l’avoir avec vous pour les cours de pratique en CFA. En entreprise on ne vous demande pas systématiquement de l’avoir.

 

Une fois que vous vous serez familiarisé avec les lieux de l’entreprise, vous découvrirez au fil des jours l’activité, la production. Vous apprendrez des techniques de fabrications, des techniques d’organisation. Vous apprendrez à entretenir votre poste.

L’entreprise privilégie sa propre production. Attendez-vous donc à ne pas travailler sur les bases du CAP Pâtissier. Malgré tout, n’hésitez pas à demander s’il y aurait de meilleurs moments pour que vous puissiez vous entraîner. Pendant les périodes calmes de l’année, par exemple. A l’approche de l’été peut être un bon moment.

 

La ponctualité est importante. Arrivez 10 min, 15 min en avance pour que vous ayez le temps d’enfiler votre tenue.

 

Les horaires varient d’une entreprise à une autre.

Pour ma part, je faisais 5h-14h parfois jusqu’à 16h, six jours sur sept, en boulangerie. Et je ne parle pas des périodes de fête. Quand j’ai changé d’entreprise pour une très grosse entreprise, je faisais 8h30 – 16h, cinq jours sur sept.

D’autres de mes collègues de CFA faisaient 6h – 13h, six jours sur sept.

Certains encore travaillaient même les dimanche.

 

Il faut savoir qu’en CFA, vous ne travaillez pas le samedi et le dimanche. Certaines entreprises peuvent vous demander de venir travailler ces jours, même s’ils font partie de la semaine de CFA.

 

Le CFA

Au CFA l’apprentissage est surtout centré sur la théorie.

 

Vous disposez de cours professionnels, qui concernent donc directement le métier de pâtissier. Et d’autres cours plus généraux, comme par exemple les mathématiques, le français, l’EPS, etc.

 

Les personnes n’ayant pas validé les matières générales (baccalauréat) doivent obligatoirement les suivre et les passer à l’examen. Cela concerne également une personne en reconversion de l’ âge de quarante ans par exemple. S’il elle n’a pas de bagage attestant qu’elle a validé une formation générale, comme le baccalauréat, elle doit se soumettre et suivre les cours des matières générales.

 

Par contre, une personne justifiant d’une formation générale, avec diplôme en main, est dispensée des matières générales. Elle ne passera, dans ce cas, uniquement les matières professionnelles.

 

Des cours théoriques, oui, mais également un cours de pratique de pâtisserie. C’est dans ce cours là que vous verrez les bases.

 

Pour vous donner une idée, voici l’emploi du temps des cours au CFA que je devais suivre en première année. Sachez qu’il change la deuxième année.

Les parties hachurées correspondent aux matières générales.

Les horaires sont bien différents de ceux que vous aurez en entreprise. Ce n’est pas parce que vous devez commencer à 4h du matin en entreprise que ce sera la même chose en CFA.

Les deux structures sont totalement différentes. Le CFA encadre des professeurs qui possèdent un temps de travail correspondant à 35h par semaine. Soit de 8h à 17h. Pas de cours le samedi et le dimanche.

 

Voici un exemple d'emploi du temps des matières générales et professionnelles pour savoir comment se déroule la semaine en centre de formation.

 

Comment se déroule le CAP Pâtissier entre le CFA et l’entreprise?

 

Au CFA, le CAP Pâtisserie est du niveau 3ème. Les jeunes apprentis sortent du collège. Il y a donc des règles d’encadrement et de discipline à respecter.

 

En début d’année de formation, un carnet de correspondance vous ait distribué. Ce carnet sera votre communication entre le CFA et votre entreprise dans laquelle vous travaillez votre apprentissage. Votre patron, ou votre maître d’apprentissage doit tenir compte de votre avancée en CFA.

 

C’est à dire, votre assiduité, vos notes, vos absences,… Un tampon et une signature devront être fait par ce dernier après chaque semaine passé au CFA.

Votre carnet de correspondance, notamment cette fameuse signature et surtout le tampon, pour attester qu’il s’ agit bien de votre entreprise, seront vérifiés par les assistants d’ éducation au CFA.

Attention, si votre carnet n’est pas signé vous recevrez un avertissement. Certes la vérification ne se fait pas systématiquement, soyez prudent quand même. Ne prenez pas le risque d’accumuler les avertissements et de vous faire virer, par la suite, de la formation.

Il est, par conséquent, important de ne pas oublier votre carnet de correspondance lorsque vous retournez en entreprise. Je vous conseille de le faire signer et tamponner dès votre premier jour de retour à l’entreprise.

 

Ce carnet est aussi là pour montrer à votre employeur que vous êtes quelqu’un de sérieux. A partir du moment ou vous l’aurez convaincu de cela, par rapport à vos notes et votre assiduité dans les cours, il vous donnera d’avantages d’opportunités pour perfectionner votre pratique.

 

Comment se déroule le CAP Pâtissier quand on a le bac ?

Bien évidemment, nous pouvons tout à fait intégrer une formation comme le CAP Pâtissier quand on a le bac. Je vous conseille de ne pas le voir comme une régression. Tout diplôme amène à une passerelle et à un métier. Ne décidez pas de ne pas faire un CAP après un bac tout ça parce que vous avez peur du regard des autres et du jugement.

Retenez seulement que, si c’est possible, alors faites le. N’ayez aucun regret.

 

Pour mon cas, j’ai obtenu un bac en 2010. J’avais 22 ans quand je commençais la formation du CAP Pâtissier. Il y eu, ce que j’appelle, des petits retours en arrière.

En effet, quand on entre dans une structure encadrée comme le CFA, il faut obligatoirement présenter au surveillant notre carnet de correspondance à chaque entrée dans l’établissement. Quand j’ ai quitté le collège en 2006 où il y avait le même système, je peux vous dire que le vivre à nouveau 8 ans après, alors qu’on pensait en avoir fini, ça fait tout drôle.

 

Ensuite, principalement, en CFA le public est jeune. Entre 15 et 17 ans. Encore une fois se retrouver avec des personnes de cette tranche d’âge là sans aucune expérience, alors qu’on en a 22 et qu’on a déjà travaillé, ça fait également tout drôle. Si vous venez tout juste d’avoir le bac et que vous enchainez directement avec une formation CAP Pâtisserie, vous ne serez pas totalement « dépaysé ». Puisqu’en général, on a entre 18 et 19 ans quand on sort du bac.

 

Comment se déroule le CAP Pâtisserie ?

 

Mais pour mon cas, se retrouver une nouvelle fois face à « la crise de l’adolescence« , ou la « bêtise de l’âge jeune », honnêtement ce n’est pas très agréable quand, soi même, on a un objectif derrière. On n’aimerait pas se faire embêter et perdre notre temps avec des « minos » qui ne veulent pas travailler en classe. (Ceci dit, pour certains, ils étaient très gentils et attachants).

 

En classe justement, quand on a un niveau bac et qu’on se retrouve à suivre des cours de niveau 3ème, c’est surprenant de constater que c’est « facile« .

D’autant plus, qu’étant donné que je justifiais le fait d’avoir un diplôme général, je pu être dispensée des matières générales. Ce qui rendait la formation en CFA beaucoup plus « facile ». Ce qui donnait en prime un emploi du temps avec pas mal de temps libre, pendant la semaine de CFA du moins (voir emploi du temps ci-dessus).

A moins que votre maître d’apprentissage, ou employeur soit au courant de cela, et vous rappelle pour revenir travailler en entreprise. Ceci est fort possible, mais cela peut dépendre de l’employeur.

 

Aussi, quand on a un bac et un peu d’expérience, les professeurs nous font confiance. On se met d’ avantage à comprendre leurs « difficultés » à enseigner face à un jeune public qui n’est pas intéressé par la, ou les matières présentes dans le programme de formation. Ce qui nous amène à un sentiment de compassion. C’est personnellement comme ça que je l’ai vécu.

A partir de là, certains professeurs vont même vous donner quelques documents en plus pour vous aider, vous, et uniquement vous, en raison de votre niveau avancé par rapport à celui des autres. Je pense aussi que c’est un moyen pour compenser le fait qu’on peut perdre du temps en classe quand l’enseignant est obligé d’arrêter le cours à cause d’une ambiance trop agitée.

 

Les avantages et inconvénients de la formation en CFA

Le CAP Pâtisserie se déroule avec évidemment, des avantages et des inconvénients, que ce soit en CFA et en entreprise.

 

En CFA, voici les avantages que l’ on rencontre lors de la formation :

  • C’est principalement dans le Centre de formation que vous apprenez les bases.
  • Les professeurs peuvent vous aider, posez leur vos questions et ils seront content de pouvoir y répondre.
  • L’emploi du temps est « cool » et varié. Il change une année sur l’ autre.
  • Les horaires sont agréables.
  • Les semaines de CFA créent une coupure entre les semaines en entreprise souvent difficiles. Ce qui fait du bien, je peux vous le dire.
  • Retrouvez ses camarades de classe fait du bien et nous permet de changer d’air et d’échanger notre expérience en entreprise avec eux. Ecouter des histoires similaires à la notre ou non permet de rester motivé et de garder le cap.
  • Le CFA organise un examen blanc pour le CAP Pâtissier. Ce qui nous permet de savoir ou on en est, et sur quelles pratiques et théories nous devons nous améliorer. Cela nous donne aussi un avant goût du « vrai » examen. C’est un point important à ne pas négliger.

 

Les inconvénients :

  • On doit assister aux cours.
  • On doit supporter certains comportements des élèves qui peuvent fatiguer et démotiver à l’idée de devoir venir suivre les cours.
  • Certains cours ne nous intéressent pas.
  • Certains professeurs n’arrivent pas à mener à bien leur cours à cause d’éléments perturbateurs. Cela peut nous amener à avoir à la fin de l’année des cours incomplets (vous pouvez quand même demander directement au professeur les cours manquant).
  • On ne nous montre pas assez de recettes de bases qui tombent à l’examen en cours de pratique par manque de temps.

 

 

Les avantages et inconvénients de la formation en entreprise

En entreprise également, il y a des avantages et des inconvénients. Tout dépend ensuite de chaque manière de fonctionner pour chaque entreprise.

Les avantages :

  • L’apprenti est confronté directement à la réalité du métier et à l’activité.
  • Il se crée une expérience et des compétences.
  • Bien évidemment comme le veut le contrat en alternance, on est rémunéré.
  • On découvre une façon de travailler, des techniques de fabrications que l’on ne nous donne pas au CFA
  • On apprend à tenir un poste, à travailler en équipe.

 

Les inconvénients :

  •  On n’apprend pas forcément les bases du CAP car l’entreprise privilégie sa propre production.
  • Les horaires sont très contraignants selon l’entreprise ou l’ on travaille.
  • La rémunération n’est qu’un pourcentage du smic en fonction de l’âge et de l’année en cours.
  • Les heures supplémentaires ne sont pas payées dans la majorité des cas.
  • L’apprenti est parfois un peu (trop) exploité.

 

La réussite au bout 

Maintenant en tenant compte de tout ce qui a été décrit , le principal à faire et de se concentrer sur votre projet. Petit à petit au bout des deux années, malgré les petits détails qui dérangent, vous réussirez votre diplôme.

Pendant tout le déroulement de votre formation, vous aurez des moments de doutes. Vous serez démotivé parfois. Mais il faut s’accrocher. S’accrocher aux avantages qu’apportent le CFA comme l’entreprise.

Tout cela vous servira. Je ne parle pas forcément du métier en lui même. Mais du reste. Les personnes rencontrées, les élèves, les profs, les cours aussi apportent du savoir.

Tout ce que vous ferez dans votre vie sera un plus. Mais le plus important est de toujours garder le cap vers votre objectif.

A partir du moment ou vous aurez compris ceci, vous réussirez toujours. Et ce peu importe votre projet.