Examen pratique : comment être rapide et finir à temps ?

Voici dans cet article mes principaux et plus gros conseils pour réussir à être rapide pendant l’épreuve de l’examen pratique, et finir dans les temps toutes les préparations de pâtisserie.

Etre concentré

La première chose est d’être concentré. Si vous n’êtes pas concentré, il est clair que vous n’irez pas vite. Lorsqu’on est concentré sur quelque chose, on vit le moment présent, c’est à ce moment là qu’on gagne tout notre temps.

A la différence lorsque l’on se met à penser à autre chose, ou alors à être soucieux, à se raconter des histoires, tout d’un coup c’est là que l’on se rend compte à quel point le temps passe vite. C’est comme lorsque on se divertit. Lorsque l’on regarde la télé par exemple, on se rend compte que le temps passe plus vite puisqu’on est pas concentré sur quelque chose de précis. Notre cerveau n’est pas réellement concentré. On ne s’embête pas à réfléchir et à rester sur un point fixe.

Vous devez donc, lorsque vous travaillez vos pâtisseries, être concentré de A à Z. Vous devez vivre le moment présent. N’avez-vous jamais fait l’expérience lorsque vous voulez que le temps passe vite, vous regardez systématiquement l’heure. Vous avez l’impression qu’il s’est passé une éternité après que vous ayez regardé une première fois l’heure, et pourtant il ne s’est passé qu’une minute. C’est parce que pour le coup vous vivez le moment présent sans vous en rendre compte.

Vous devez faire exactement la même chose à l’examen. Et c’est là toute la difficulté. Pensez donc à arriver en forme le jour J. Tout le monde a des soucis, ou autre. certes. Mais ce jour-là vous devrez les mettre de côté pour obtenir un maximum de concentration sur ce que vous aurez à faire.

Enchainer les préparations

Pour aller vite, il est impératif d’enchaîner les préparations. Vous ne devez mettre aucune pause à la fin d’une étape.

Lorsque vous finissez une étape ne réfléchissez pas, ne pensez pas, soyez concentré sur votre déroulement.

Enchaînez toutes vos étapes une après l’autre sans vous arrêter une seule fois. Et ce pendant six heures d’affilée. Je sais, c’est dur mais au CAP il ne faut pas dormir. Si vous voulez finir toutes les préparations à temps vous devez carburer. Vous devez « taper dedans » comme on dit dans le jargon.

Etre organisé

Enfin, pour aller vite et pouvoir enchaîner chaque étape de fabrication de manière fluide, vous devez impérativement être organisé. Vous ne pourrez pas avancer de manière claire sans être organisé.

Mon chef me répétait souvent : « OR-GA-NI-SA-TION ».

Vous devez avoir un plan d’action précis en tête. Vous ne savez pas sur quelle pâtisserie vous allez tomber à l’avance, Mais qu’importe ! Vous vous êtes entraîné auparavant non? Vous avez fait des sujets d’examen blanc ? Alors, vous saurez par quoi commencer comme pâtisserie, dans quel ordre les faire, par quoi finir et comment finir.

Plus vous serez claire dans votre tête, plus fluide seront les choses pour vous, C’est cette fluidité qui fera de vous quelqu’un de rapide. Vos gestes seront plus naturels et moins brouillons. Ce sera alors plus « facile ».

Vous devez éviter d’avoir l’esprit confus. Le piège est de tomber dans la panique. Mais, cela n’arrivera pas si vous êtes préparé et que vous savez où vous allez.

Également, si vous avez une ligne directive dans votre tête, un plan d’action, vous saurez beaucoup plus facilement remplir votre ordonnancement en début d’épreuve.

Choisir les bonnes techniques de fabrication

Autre chose aussi pour être rapide.  C’est un élément assez important même si ce n’est qu’un détail.

Vous devez choisir les bonnes techniques de fabrication.

Si vous choisissez les techniques les plus rapides vous gagnerez du temps.

Par exemple, la technique la plus rapide pour glacer un éclair est celle de la cuillère et non pas celle au doigt ou à la poche. Choisissez donc la cuillère.

Autre exemple avec la crème anglaise, notamment lors de la cuisson. Ne perdez pas de temps à chercher votre thermomètre, à faire monter votre crème anglaise à 85° trois fois. C’est comme ça qu’on nous apprend en CFA mais je trouve que l’on perd un temps énorme. Je vous conseille d’utiliser la cuisson à la spatule. Ou « à l’œil », celle que j’utilise personnellement.

Un dernier exemple, pour tamiser la farine. Aller chercher un tamis peut être embêtant. Alors, si vous n’avez pas envie de perdre du temps à aller chercher le tamis, le papier sulfurisé et à tamiser toute votre farine, utilisez donc le fouet. Battez votre farine. Elle sera comme si elle avait été passé au tamis. Ainsi vous gagnerez du temps

Ne pas rater une recette

Bien évidemment pour aller vite il ne faut en aucun cas rater une recette.

Non seulement vous perdrez des points auprès des examinateurs car vous aurez jeté de la matière première, et ils n’aiment pas le gaspillage. Mais en plus vous perdrez un temps considérable à tout recommencer.

 

Si vous voulez un plan d’action précis, un exemple de comment vous devez gérer votre examen, cliquez ici.