CAP Pâtisserie en candidat libre : attention !

Vous êtes en train de passer le CAP Pâtisserie en candidat libre ? Ou ce n’est encore qu’un projet futur et vous vous posez plein de questions ? Il faut d’abord savoir dans quoi on met les pieds avant de se lancer dans quoi que ce soit.

Ici je vais aborder avec vous, les aspects négatifs ou difficiles à gérer lorsqu’on décide de passer le CAP Pâtisserie en candidat libre.

Voici selon moi les critères généraux qu’il faut prendre en compte et qui sont susceptibles de vous faire échouer en candidat libre.

Critère N°1 Le manque de connaissances

Ne pas avoir les connaissances requises ni les moyens pour les assimiler (achat de livres , formation internet, cours ou stage de pâtisserie ..) engendre un apprentissage à moitié fait. Donc risque d’échouer. La question à vous poser est : vous sentez-vous prêt(e) à ce niveau là ? Vous devez avoir conscience qu’il va falloir investir un minimum pour acquérir toutes les connaissances importantes à savoir pour passer les épreuves théoriques et pratique.

Critère N°2 Aimez-vous vraiment la pâtisserie au point d’en faire votre métier ?

Lorsqu’on se lance dans un projet comme celui-là il faut être motivé.

La motivation est la clef de la réussite. Quelles sont vos motivations à faire de la pâtisserie ?

Posez-vous les bonnes questions de savoir si vous aimez faire des gâteaux seulement en loisirs ou non. N’oubliez pas, malgré tout, peu importe la manière dont vous pratiquer la pâtisserie , en loisirs ou professionnellement, cela doit rester un plaisir. Justement, dans le milieu professionnel, là est toute la difficulté.

Critère N°3 Beaucoup de connaissances à apprendre tout seul

En candidat libre vous êtes tout seul.  Vous devez vous-même vous procurer les cours, les recettes, trouver du temps pour vous entraîner, etc.. La grande quantité de choses à apprendre peut faire peur et vous faire baisser les bras au bout d’un moment. Le chemin est long mais il faut s’accrocher. Vous devez intégrer tout cela dans votre tête.

Mais avec persévérance, vous devrez y arriver, il n’y a pas de raison.

Critère N°4 Pas de professionnels de la pâtisserie pour vous aiguiller

On est pas encadré par des professionnels, on est livré à nous même, du coup on se sait pas si on fait bien, si on utilise les bonnes techniques, si on comprend bien les choses, on est dans le flou.

On n’est jamais sur de soi. Alors, vous devez faire de l’autodiscipline et travailler plus dur, cherchez des réponses.

Pour ça il y a des solutions comme par exemple les forums. Les réponses à vos questions s’y trouvent peut être. Ou carrément faire des stages de pâtisseries pour pouvoir poser vos questions directement à un professionnel.

Vous devez vous baigner dans la pâtisserie un maximum. C’est comme ça que vous assimilerez plus rapidement les choses.

Il faut « être dedans ».

Critère N°5 Qui dit pas d’encadrement, dit difficultés à s’organiser

En candidat libre vous devez vous entraîner à la maison. Et il est difficile de s’organiser peut être quand on a déjà nos habitudes de vie, des enfants à nous occuper, etc. Alors il est clair qu’accueillir un nouveau projet dans cette même maison ne va pas être chose facile.

Il y a donc des « gênes » qui vous freinent pour vous entraîner.

Votre cuisine est-elle trop petite, avez-vous de la place pour stocker, et qu’allez-vous faire de tous vos gâteaux d’entraînements ? Avez-vous le temps de vous entraîner, ..?

Il faut supprimer ces gênes qui vous ralentissent. Vous devez rendre votre apprentissage facile sans inconvénient. Autrement dit vous devez être organisé . Pensez-vous être organisé, ou avez-vous l’esprit confus ?

Critère N°6 Ne pas avoir le matériel requit

Au CAP on vous demande d’avoir un matériel spécifique pour réussir à faire les pâtisseries demandées. Vous devez l’avoir chez vous pour vous habituer dès le départ à l’utiliser pour être à l’aise avec le jour J.

Encore une fois, il faudra investir un minimum de ce côté là.

Critère N°7 Ne pas être entouré(e)

La solitude mène aux doutes. Il est plus dur de gérer ses doutes lorsque l’on est seul, on a donc plus de chance d’abandonner.

Demandez à vos proches de vous encourager et d’évaluer un gâteau peut vous aider à progresser et à prendre confiance en vous. Faites leur comprendre que ce projet de réussir le CAP Pâtisserie est très important pour vous.

Encore une fois allez chercher de l’aide sur les forums. Pas mal de personnes sont dans le même cas que vous, vous pouvez trouver tout le soutien et les encouragements dont vous avez besoin. Il y a également les groupes Facebook, ou certaines vidéos Youtube qui peuvent apporter des réponses à certaines de vos interrogations.

Tous les moyens sont bons pour effacer ses doutes, et avoir confiance quant à votre réussite.

Critère N°8 Se dire qu’on a le temps

Autrement dit on procrastine. Je dirai que ceci est LE piège lorsque l’on passe le CAP Pâtisserie en candidat libre.

Mais vous devez avoir à l’esprit que la date de l’examen arrive plus vite qu’on ne le pense.

Il faut persévérer dans votre apprentissage de manière régulière et travailler sur ce qui pêche le plus.

Evitez de vous retrouver 2 semaines avant l’examen à réviser TOUT ce que vous auriez du travailler quelques mois avant.

Critère N°9 Se laisser divertir à la maison

A la maison vous avez accès à toutes sortes de choses qui peuvent vous distraire et vous ralentir dans votre apprentissage.

Les réseaux sociaux , ou la télé peuvent vous empêcher d’avoir l’envie de travailler vos recettes dans votre cuisine. C’est le piège du confort de travailler à la maison.

Attention, vous devez faire de l’autodiscipline. Coupez votre téléphone pour ne pas que l’on vous dérange, ainsi que les notifications , etc..

Soyez concentré à ce que vous faites. Vous avez prévu toute une journée pour réaliser un examen blanc ? Faites en sorte de pouvoir le faire de A à Z sans avoir été dérangé.

Critère N°10 Ne pas savoir faire les recettes du CAP

Vous devez vous entraîner uniquement sur les recettes demandées au CAP. Et non pas sur des recettes pris au hasard sur internet. Je vous déconseille les sites comme Marmiton , par exemple.

Vous devez maîtriser les techniques de fabrication (bavaroise, pâte à bombe, meringue italienne, dressage des choux et éclairs, glaçage, écriture au cornet,…).

Savoir utiliser la poche à douille correctement, car vous allez devoir vous en servir obligatoirement le jour de l’épreuve.

Aussi, savoir gérer les cuissons, les températures de mélange entre deux masses dont les températures s’opposent (chaud/froid), etc

Allez à l’essentiel de ce qu’on vous demande de savoir faire au CAP.

Critère N°11 Ne pas connaître les règles d’hygiène

Renseignez-vous sur les règles d’hygiène. Vous devez savoir comment les respecter. C’est un critère important que les examinateurs prennent en compte pendant l’épreuve technique.

Si vous ne les respectez pas, vous serez pénalisé.

On les apprend dans les cours de Sciences appliquées à l’alimentation, matière professionnelle prévu au programme du CAP Pâtisserie.

Critère N°12 Ne pas savoir gérer son rythme (trop rapide, trop lent ?)

Vous le savez, vous n’avez que 6h pour réaliser 4 types de pâtisseries. C’est un temps assez court, et croyez-moi, il faut s’accrocher.

C’est pourquoi vous devez travailler sur votre rythme et votre rapidité. Vous devez apprendre à enchaîner les préparations de manière fluide.

L’organisation rentre en jeu, également. Sachez que si vous n’êtes pas organisé, vos gestes seront saccadés, vos pensées confuses, et cela vous fera perdre un temps énorme.

Apprenez donc à avoir le contrôle. Soyez ORGANISÉ.

Critère N°13 Ne pas savoir gérer son stress

Lorsqu’on travaille à la maison, c’est comme si on était dans une bulle à travailler tranquillement ses recettes. Puis on arrive le jour, et d’un seul coup il faut tout donner pour finir dans les temps. Mais on y arrive pas, le stress nous a envahi et c’est la catastrophe car on ne s’était pas rendu compte à quel point il fallait être dynamique (un pro, quoi).

Oui , vous devez vous mettre en tête que vous ne faites pas des gâteaux en loisir. Là, c’est la profession qui parle. Vous devez vous former pour devenir un professionnel.

Vous devez donc apprendre à vous mettre en situation. Ainsi vous apprendrez à gérer votre stress.

L’épreuve est dur dans le sens ou il faut batailler pour tout finir dans les temps et tout présenter.

Ce n’est pas les recettes qui sont le plus dur à faire, le plus dur c’est de savoir s’organiser. Sans l’organisation, il est impossible de réussir le CAP.

Conclusion

Je ne sais pas si je vous ai aidé dans tout ça, ici dans cet article. Mais il s’agit de se poser les bonnes questions.

Faites le point.

Sélectionnez ce que vous savez faire et ce que vous savez moins faire. Travaillez plus sur les choses qui vous gênent le plus (moi c’était les viennoiseries et les entremets). Etes vous à l’aise à la poche à douille (dressage cartouchière, biscuit cuillère, choux, éclairs..).

Savez vous remplir l’ordonnancement ? Si oui, je pense que c’est bien car je trouve que ça aide pas mal à savoir comment on va s’organiser tout au long de l’épreuve. Et c’est hyper important d’être organisé.

Je vous conseille de faire un CAP Blanc de l’épreuve technique pour vraiment faire le point. Vous connaitrez alors aussi à ce moment là ce qui peut vous faire échouer (manque de maitrise d’une recette en particulier, le montage de l’entremet, manque de rapidité.).  Je pense qu’un bilan vous aidera à faire le point, à savoir ou vous en êtes, et en plus ça vous rassurera sur pas mal de points.

Il faut s’éclaircir les idées le plus possible, et éviter d’avoir l’esprit embrouillé, et c’est souvent ça qui cause cette angoisse. Alors que si vous savez ou vous en êtes et que vous savez ce que vous avez à faire pour réussir vous diminuerez votre stress.

Pensez aussi à lâcher prise de temps en temps, ça fait du bien.

Mais ne vous inquiétez pas, si vous savez faire les recettes sur le bout des doigts, que vous maîtrisez les cuissons etc, ensuite vous n’aurez plus qu’à savoir dans quel ordre les réaliser. Après ça il n’ y a pas de raison pour que vous ne réussissiez pas.

 

En tant que candidat libre, si vous voulez obtenir une aide, l’accompagnement d’une ancienne apprentie, obtenir les cours des matières professionnelles, savoir les recettes à travailler et savoir comment s’organiser le jour de l’examen pratique, le Pack Candidat libre est là pour ça. 

>> JE DÉCOUVRE LE PACK CANDIDAT LIBRE